Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Revenir à la simplicité de l'Église primitive pour que

le Seigneur prépare Son épouse

par  Jean T

Site : Blogdei

Ce soir du 22 septembre 2010 débutera le 15 tichri, premier jour de la fête de Succot, c’est à dire des « cabanes » ou « tentes ». Elle nous rappelle que nous ne sommes encore que des pèlerins sur cette terre et dans ce temps… mais que le jour vient où juifs et gentils récoltés et rassemblés par notre Bien-aimé Seigneur, habiterons une demeure éternelle en dur, dans son règne de mille ans, puis dans la Nouvelle Jérusalem pour l’éternité (Apoc. 21-22).

Pour l’heure nous sommes encore pèlerins, mais le temps des dernières récoltes approche, nous devons être préparés et mûrs pour cette dernière. Le Seigneur a besoin tout à la fois que ses enfants (nous chrétiens premièrement) se préparent en tant qu’épouse (Matth. 24, Apoc. 21) et en tant que guerrier (Eph. 6) combattant, non contre la chair et le sang, mais spirituellement avec Lui et par Lui, contre les autorités et les dominations dans les lieux célèstes… C’est hélas très peu le cas aujourd’hui où de nombreux systèmes « chrétiens » se substituent au lien personnel direct et simple avec le Seigneur. Il appelle aujourd’hui un corps de vainqueurs pour avoir cette armée qui permettra à tous les rachetés de rentrer à leur suite dans le royaume… comme autrefois les sacrificateurs portant l’Arche du témoignage ont dû s’avançer, d’abord, dans le Jourdain afin que l’ensemble du peuple puisse passer (Josué 3: 11-17) au temps de la moisson (v 15), le Seigneur appelle de tels sacrificateurs porteurs de son témoignage à se préparer en se sanctifier et à se lever. Pour celà aussi il appelle tous ceux qui ont des oreilles pour l’entendre (lettres aux sept Eglises) à sortir des systèmes religieux à le suivre, à lui obéïr (pas aux systèmes pyramidaux et donc babyloniens par essence)… et souvent il appelle son peuple : « sortez du milieux d’elle… » (2 Cor 6: 17, Apoc. 18: 4)

Comment en est on arrivé à cette situation où seul un reste pourra porter le témoignage du Seigneur lors des temps difficiles qui précèdent l’entrée dans le Royaume (la terre promise) ?

1 Un peu d’Histoire

Dans l’Eglise primitive, nous voyons souvent de petites assemblées se réunissant dans les maisons (Actes des apôtres, épîtres). Elles étaient peu organisées, peu dépendantes les unes des autres et par la force des choses très dépendantes du Seigneur, organisées entre elles… par l’Esprit de Dieu, non par une organisation humaine. Quelques apôtres circulaient entre elles, conduits par le même Esprit, pour les fortifier, les instruire dans la Parole et leur montrer l’exemple.

Leurs situations étaient précaires. Cette précarité engendrait un déséquilibre moteur : outre, ceux qui arrivaient ou partaient en d’autres lieux (plus des voisins ou amis qui étaient ajoutés ou, au contraire, abandonnaient), toute persécution locale en poussait les membres vers des villes plus clémentes. Ainsi les églises locales se multipliaient de proche en proche.

L‘image qui s’en dégage, à l’examen, est celle de cellules vivantes « arrondies » (membres en communion vivante ou tous pouvaient « fonctionner » autour d’un noyau plus expérimenté de membres plus anciens). Elles devaient s’adapter aux fréquents évènements qui l’affectaient et donc crier vers le Seigneur… une communion intime avec Lui et avec les autres membres était indispensable ! Elles étaient ainsi très vivantes et mouvantes… en rapport avec la volonté du Seigneur. Elles n’avaient pas le loisir de grossir exagérément, ni, par conséquent de devoir s’organiser pour gérer des évènements ou les croyants, bien au contraire, comme déjà mentionné elles essaimaient là ou l’Esprit du Seigneur ouvrait des portes. La petite taille -quelques membres à quelques dizaines- permettait en outre d’être un peu cachées et d’autant moins saisissables pour les autorités locales qu’elles pouvaient changer de locaux ou de lieux de rencontre dans la cité : dans telle ou telle maison ou lieu, plutôt que telle autre… ce qui rendait les persécutions moins efficaces que dans le cas d’assemblées plus importantes et bien localisées. -Et des persécutions il y en aura encore, car nous savons que des temps difficiles viennent (Apoc. 6: 9-11)-

Cependant très vite et de plus en plus, ces cellules vivantes et mobiles ont pu grossir, s’installer dans tous les sens du terme, chaque membre étant moins sollicité, moins vigilant, le premier Amour de beaucoup a faibli, laissant le champ à quelques uns de conduire et à quelques autres d’encadrer (plus brûlants, ou simplement éloquents, ayant une meilleure connaissance de la bible)… De fait il y a eu l’instauration de relations enseignants-enseignés (clergé-laïc =  Nicolaïtes des églises d’Apoc. 2-3). C’est dans cette situation que sont apparues des pyramides hiérarchiques avec sommets et arêtes. Subrepticement les cellules vivantes plutôt « arrondies » et suivant Christ se sont figées en structures pyramidales ! Simultanément des corps de doctrines posaient des bases à suivre plutôt que la conduite du Saint-Esprit. Alors ces structures pyramidales se sont empilées en organisations plus grandes fédérées en tours… L’église vivante s’était peu à peu transformée en tours babyloniennes construites par des hommes… mais pas selon le désir du Seigneur  !

Par la suite chaque restauration, retour à la Parole, retour aux sources depuis 2000 ans… a fini par suivre cette « quasi-loi » et par se retrouver organisé en pyramides et tours de toutes tailles et formes ! Et bien sûr encore de nos jours ! Ce n’est évidemment pas la volonté de Dieu : il s’agit de systèmes humains et qui, du fait même de leur organisation décident de ce qui leur semble bon, utile, efficace… pour Dieu… mais selon leurs propres concepts, leurs propres idées … mais pas celles de Dieu… Un système qui rassure les hommes (« vois ces grandes constructions »… -Matth. 24: 1-2-… nous sommes nombreux ici, donc forts, unis, ce ne peut être que véritable, nous voyons bien que Dieu en est la base, il ne peut nous tromper). Ils ont l’illusion qu’il servent Dieu… mais ces systèmes sont en abomination aux yeux de ce dernier ! Il est là d’abord pour servir les hommes, d’abord pour leurs besoins et problèmes, leurs propres joies dans le Seigneur, mais guère pour le Royaume de Dieu, c’est à dire SES BESOINS A LUI pour que Son règne vienne ! Ce système humain ne peut amener ce règne divin… car il ne correspond pas au modèle que Dieu voulait (Exode 25: 8-9, 40  « fais selon le modèle qui t’es montré ») ! Depuis 2000 ans se sont surtout des individus ou de petits groupes d’entre eux qui plurent à Dieu, pas les systèmes !

L‘Eglise véritable est pour Dieu, animée de Sa Vie, se sanctifiant et se laissant transformer à Son image… et par suite le servant Lui, par Amour… alors il donne en retour tout le nécessaire à l’homme, ce n’est jamais l’inverse, l’Homme puis Dieu, non jamais. En tous temps, mais surtout à la fin des temps Dieu dit « sortez du milieu d’elle mon peuple ! » (Apoc. 18: 4). « Elle » c’est la Grande Babylone, fédérant finalement tous les systèmes religieux, même ceux qui n’ont rien à voir avec le christianisme : La composante « religieuse » du monde plus ou moins « unifié » qui existera quand l’Antichrist (l’homme régnant à la place de Dieu), son futur dirigeant (comme Nimrod, l’homme-dieu qui régna à Babel) viendra pour en être la tête. Elle est aussi nommée la « grande prostituée » car elle sera, au moins pour la moitié de son règne de 7 ans, « l’épouse » de cet antichrist (contrefaçon de l’Epouse de Christ), avant qu’il ne la répudie et ne règne sans partage dans la dernière moitié de son règne, comme tête du monde et du système religieux!

2 Le reste fidèle aura des airs de famille avec la primitive Eglise : petites église locales vivantes

Ne soyez pas étonnés du développement actuel d’églises ou de petites assemblées de maison ! Je crois que c’est un mouvement profond de l’Esprit de Dieu pour préparer Son Eglise véritable aux temps difficiles qui viennent ! La dernière Eglise sera forcément semblable au modèle que nous voyons dans les Actes des Apôtres et les Epîtres : petites cellules vivantes, obéissant à la Parole vivante du Seigneur, la pratiquant (meilleur moyen de la « garder »), aimant l’Epoux de tout coeur et se laissant transformer par l’application de la croix par chacun des membres !  Recherchant Sa volonté (ce qui implique le discernement de ce qui est de Dieu et ce qui ne l’est pas dans notre conscience : Hébr. 4: 12-13). Eglises locales conduites par l’Esprit Saint, donc en bute à l’hostilité puis à la persécution de la religion et du monde ! Alors « je bâtirai mon Eglise » (Matth. 16: 18) trouvera son accomplissement final. Il pourra venir chercher Son Epouse préparée tout au long des siècles  !

Dans sa grâce le Seigneur me conduit, avec d’autres, sur ce chemin-là.  Des voisins ont été touchés, gagnés et se réunissent avec nous simplement parce qu’ils ont remarqué « quelque chose de différent dans notre façon d’être »… reste à les inviter chez nous, à parler, à expliquer… puis à prier ensemble pour qu’ils reçoivent le Seigneur…  la suite c’est que nous avons de plus en plus de voisins à suivre et épauler dans le Seigneur, de services mutuels à se rendre … et un réel Amour fraternel qui nous édifie les uns avec les autres ! Le prix ? C’est la vie de notre âme qui s’estompe (intérêts uniquement personnels surtout) mais la joie et la paix du Seigneur qui s’épanouit !

Que chacun demande au Seigneur de le conduire, car il ne faut pas faire les choses de soi-même sans qu’Il en ait choisi les circonstances et le temps, c’est l’assurance d’êtres conduits par Lui. Sinon nous quitterons peut-être des systèmes… mais les systèmes nous suivrons au-dedans de nous… à quoi bon les reproduire ?

Prions ensemble afin que le Seigneur puisse accomplir Sa volonté, finir de préparer Son Epouse et manifester Sa Gloire !

Jean T

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :