Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Douze points pour un nouveau commencement

L'église, l'assemblée, la communauté

Blog de l'auteur


 

L'église n'est pas une entité indépendante en soi, ni extérieure à nous, ni extérieure à Dieu. Elle est le corps de Christ lui-même et nous sommes en Lui. Elle n'est pas quelque chose à côté des gens, où les gens doivent aller. Elle n'est pas une institution, une organisation avec une étiquette, des statuts et un ensemble d'activités, une association dans laquelle les gens vont où font quelque chose, avec ou pour elle. L'église de Christ ce sont les gens eux-mêmes. Ce sont là les pierres vivantes. C'est pour cela que les termes « aller à l'église » n'ont aucun sens biblique.

 

Si l'église est « quelque chose » à laquelle on appartient ou dans laquelle on s'investit, pour laquelle on œuvre, si elle est une dénomination, un système de dogmes, de doctrines, de pratiques définies et de hiérarchie humaine, un ensemble de réunions... alors elle est autre chose que l'Église de Jésus-Christ, elle devient un système humain, terrestre, organisée, religieux qui n'a rien à voir avec la volonté de Dieu et l'enseignement des Ecritures. Un tel système peut être très actif, très dynamique, il peut être joyeux, il n'est pas forcément austère, il n'en est pas pour autant moins religieux, il n'en est pas pour autant la vie de Christ en nous. Bien au contraire, il empêche la vie spirituelle de Christ de se développer dans les personnes parce qu'il n'a pas de vie en lui-même et qu'il nous occupe en nous illusionnant. S’il remplace la vie de Christ, canalisant la pensée, la foi et les efforts des chrétiens, il fait alors obstacle à la croissance spirituelle qui consiste en l'accroissement de Christ en nous.


Jésus est venu nous libérer, même de cela. Nous ne devons pas aller à l'église, ni nous investir dans l'église, ni faire quelque chose pour l'église, parce que l'église n'est pas à l'extérieur de nous, l'église c'est nous. Nous devons nous occuper des gens. Occupons-nous les uns des autres, arrêtons d'aller à des réunions mais prenons plutôt soin les uns des autres, prions ensemble, chez les uns chez les autres, partageons la Parole mutuellement, partageons des repas en commun, partageons nos biens, aidons les plus pauvres, témoignons de la résurrection de Christ, spontanément autour de nous, sans investissement financier, louons Dieu avec simplicité plutôt que professionnalisme. L'église n'est pas une organisation qu'on contrôle et qu'on dirige hiérarchiquement dont les chrétiens doivent être membres, elle est un corps vivant, vivant de la vie de Christ par l'Esprit de Dieu, un corps vivant qui n'a qu'un seul chef, dans les cieux. C'est une réalité organique et non organisée, un organisme vivant. Il est dit de l'Esprit qu'on ne sait pas d'où il vient ni où il va. On ne peut donc prévoir comment l'Esprit va conduire l'Église. Elle ne peut donc être conduite par l'Esprit et pourtant se répéter inlassablement dans ses formes et ses pratiques aux mêmes endroits, de la même manière. Partageons, soyons à l'écoute les uns des autres, sans esprit d'orgueil et de domination, soutenons-nous, prions les uns pour les autres. Etudions les Ecritures plutôt que les dogmes et les doctrines. Retrouvons cette vision là, retrouvons ce chemin là, la vie d'un organisme spirituel et non d'une organisation terrestre.

 

Les églises telle qu'elles fonctionnent actuellement - selon un encadrement hiérarchique et doctrinal, selon un mode de réunions organisées et répétitives - sont un obstacle à une bonne compréhension des Écritures, à la croissance spirituelle et à la vie du corps de Christ conduit par l'Esprit. Elle sont un obstacle à une bonne compréhension des Écritures parce qu'elle nous transmettent une pensée formatée, nous donnant une connaissance doctrinale et non vivante.

Nous ne devons pas seulement redéfinir ce que devrait être la forme de l'église dépouillée du fonctionnement religieux, mais également saisir à nouveau la pensée de Jésus et des apôtres que nous trouvons dans les textes de la Nouvelle Alliance, comprendre clairement ce qu'ils ont voulu enseigner, en percevoir la portée spirituelle et entrer dans la vie spirituelle que cela implique. Nous devons vivre selon cette nouvelle alliance et non selon d'autres principes et d'autres schémas qui se sont mis en place au cours de l'histoire de l'église par des traditions d'hommes.

L'église est en réalité un organisme vivant de la vie de Dieu, une vie réelle et spirituelle, conduite par l'Esprit de Dieu dans les personnes elles-mêmes chacun étant appelé à grandir, mûrir, devenir adulte, spirituellement, en Christ. C'est cette dimension spirituelle qui manque aux assemblées et aux dénominations qui ne fonctionnent plus que sur des conceptions doctrinales et morales, sur des activités et des organisations humaines. Cela génère toutes sortes de faiblesses, de manques, d'erreurs, d'abus, de jugements, de légalisme, d'absence de cœur, de peines, de souffrances, de pauvretés.

L'Eglise, c'est la vie de Dieu manifestée dans des personnes par son Esprit et ce n'est possible que sur la base d'une transformation intérieure, un changement de vin (la vie nouvelle, la vie de Dieu) dans un changement d'outre (un Homme nouveau, le second Adam). C'est le fruit ni des efforts humains ni des doctrines ni de la morale ni des organisations ni du contrôle et des dominations hiérarchiques mais c'est le fruit de l'arbre de vie : notre mort et notre résurrection en Jésus-Christ. « Ce n'est plus moi qui vit, c'est Christ qui vit en moi. » Galates 2; 20. C'est à cela que nous devons tendre, c'est cela que nous devons rechercher. Que Dieu nous aide à prendre conscience et à retrouver Sa voie.

Douze points pour un nouveau commencement

 

Voici une réflexion en 12 points pour nous aider à voir et vivre la communauté autrement :

 

Point 1 - Pas de lieu de culte spécifique, pas de lieu à valeur particulière...

«Vous n’adorerez ni ici ni là, mais en esprit et en vérité.» est un principe de la Nouvelle Alliance. L’Eglise, ce n’est pas un lieu. L’Eglise c’est Christ en nous, où que l'on se rassemble. Prions chez les uns, chez les autres, dans nos lieux de vie.

Pas de lieu de culte parce que pas de culte. Le vrai culte pour Dieu c’est la consécration de toute notre vie.

 

Point 2 - Pas de jour particulier...

Mais se réunir le plus souvent possible, en petit groupe ou en plus grand nombre, selon les possibilités de chacun, sans obligation que tous viennent à chaque rencontre.

 

Point 3 - Pas de hiérarchie. Pas de professionnel de la foi, pas de clergé dominant, pas de salariat...

Mais des anciens, des personnes responsables, humbles et engagées. Des gens plus mûrs qui ne cherchent aucun intérêt personnel. Les responsables d'une assemblée locale doivent être des anciens et non un pasteur, et pas un seul homme, selon Actes 13, Actes 20, la lettre à Tite. Pour veiller à la bonne croissance et pas pour imposer leur conviction ou appréciation personnelle ni pour se valoriser eux-mêmes en dominant sur les autres. Le ministère de pasteur n'est pas donné pour diriger une assemblée locale mais guider et enseigner l'ensemble de l'Eglise comme tous les ministères. Éphésiens 4;11 ne parle pas d'une assemblée locale.

 

Point 4 – Pas de dîme mais de la générosité...

Pas de salaire, pas de charge sur les frères et sœurs, mais un partage équitable des biens et un souci des plus pauvres, dans la communauté et en dehors. Des dons libres, sans esprit de manipulation ni de culpabilisation. De l’argent utilisé sagement pour aider des personnes. Des prières pour que Dieu pourvoie et conduise l’utilisation des finances selon Sa volonté. Que celui qui gagne plus que ses propres besoins donne à ceux qui manquent de quelque chose.

 

Point 5 - Pas de réunions stéréotypées et répétitives...

L’Eglise, ce n’est pas un système de réunions, ce n’est pas un programme d'activités.

Pas de culte du dimanche matin qui est une messe catholique à la façon protestante. L’Eglise n’est pas une succession de réunions organisées, stéréotypées et répétitives, mais une vie des membres du corps de Christ conduits par l’Esprit de Dieu. Vie, spontanéité, prières et conduite de Dieu.

Nous n’avons pas besoin d’une prédication tous les dimanches matin pour grandir dans la foi et la connaissance de Christ mais nous avons besoin d'étudier et d'écouter ceux qui ont plus d'expérience.

Nous n’avons pas forcément besoin de professionnels de la louange, mais de vie et de spontanéité, de l’Esprit et de la grâce. Joie et simplicité. Amour et écoute.

Nous avons un grand besoin d’enseignements, mais d’enseignements spirituels, profonds, justes, fondés sur les Écritures et pas sur les doctrines d’un mouvement. Nous avons besoin d’enseignements inspirés qui nous conduisent dans la vie de l’Esprit en Christ, pas d’enseignements de doctrines toutes faites auxquelles tout le monde doit adhérer aveuglément. Nous devons étudier les Ecritures ensemble pour en comprendre le sens, réfléchir, se questionner.

Chaque rassemblement, chaque réunion peut varier, peut être différente, le but doit être l'affection et l’édification.

 

Point 6 - Pas d’évangélisation comme plan d’action de développement d’un système religieux...

Mais une vie de témoins partout et tout le temps, témoins de Christ par Sa vie en nous dans notre vie quotidienne, par la prière. Annoncer Christ ressuscité.

 

Point 7 - Pas de dogme, de doctrine, de confession de foi, ni de credo préétabli mais l'étude sérieuse et honnête des Ecritures en cherchant l'éclairage de l'Esprit...

Une étude honnête, sérieuse et continue de la Bible sans suivre une pensée préétablie par un mouvement. Réfléchir au sens des textes. Une découverte progressive et continue de la révélation biblique. Pas de doctrine spécifique ou « bizarre ». On ne réécrit pas la Bible avec des dogmes, des doctrines, des interprétations particulières ou des crédos. Chacun dans la communauté, dans l’assemblée doit pouvoir questionner, apporter une réflexion, vérifier si ce qu’on dit est exact. Retenez ce qui est bon. La vie de christ en nous n’est pas une doctrine, ni un credo, ni un dogme.

 

Point 8 - Une église et un évangile centrés sur Christ...

En finir avec l’obsession de la bénédiction, la remplacer par la vision de la croissance en Christ et de notre vocation céleste. La recherche de la croissance spirituelle pour tous à la place de la recherche de la bénédiction pour soi, de son bien-être, de sa réussite. Retrouver la conscience du but, du dessein éternel de Dieu, la vocation céleste dont parle les Ecritures, une perspective spirituelle et éternelle.

 

Point 9 – Redécouvrir le sens du salut et l’œuvre de la croix.

Être sauvé, ce n’est pas aller au Ciel. Nous ne sommes pas sauvé pour éviter l’enfer, mais pour devenir Fils de Dieu en Christ. D’où l’œuvre de la croix pour nos transformer à son image. Nous ne sommes pas sauvés pour nous-mêmes mais pour Dieu. Nous sommes sauvés pour former un Corps. Soyons sauvés de nous-mêmes, soyons transformés.

 

Point 10 – Une prière commune constante et abondante centrée sur l'oeuvre de Dieu...

Une action de prière du Corps en permanence et pas « à la réunion de prière. » Prier dans chaque rassemblement. Prier pour que l’assemblée soit conduite par l’Esprit et fasse l’œuvre de Dieu. Prier pour les besoins des personnes de la communauté, des famille, de la ville, du pays.

 

Point 11 – Un amour fraternel sincère et véritable.

S’occuper les uns des autres, répondre aux besoins les uns des autres, priez les uns chez les autres, s'écouter, se soutenir, s’aider en tout y compris financièrement.

 

Point 12 – Reconsidérer notre manière de lire et de comprendre la Bible.

 

Il est très important de réfléchir à ce que l'on nous a enseigné, si cela est conforme à l'enseignement de Jésus et des apôtres où si c'est le fruit d'un formatage religieux historique, d'habitudes d'interprétations et de compréhensions superficielles. Nous devons étudier les Ecritures avec sérieux et honnêteté, en chercher le sens, y réfléchir, se questionner, revoir nos conceptions pour trouver au plus près le sens des Ecritures selon la vision et l'inspiration des apôtres. Prenons le temps de chercher, de creuser de discuter.

Texte complet, "Le besoin de réforme de l'Eglise aujourd'hui" : Cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :