Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le cadre n'est pas vie

Par Didier Millotte

Source de l'article

 

Lorsqu'un enseignement est donné dans un cadre on croit qu'il est vrai même s'il est faux. Le cadre rassure donc convainc. C'est le piège des écoles, des papes et des églises évangéliques. Nous devons ré-apprendre à étudier les Ecritures pour en saisir le sens juste en nous dépouillant des présupposés et convictions erronées qui ont aiguillés notre compréhension jusque là.

Jésus-Christ n'est pas venu pour nous donner un nouveau cadre mais une nouvelle vie. La Bible n'est pas un cadre à suivre mais un message à recevoir. C'est l'annonce d'une vie nouvelle. C'est la chair qui a besoin de cadre dans son désir de servir Dieu. Mais la croix crucifie la chair pour que nous puissions vivre par l'Esprit pour Dieu. Tout est question de vie. Tout est question de vivre selon le premier Adam ou le second Adam, selon la première création ou le Royaume de Dieu, d'être conduit par nos conceptions humaines (nos cadres) ou par l'Esprit de Dieu dans les voies de Dieu.
Un cadre est une sorte de contexte qu'on ne peut remettre en question, qu'on ne peut questionner et donc qui a toujours raison. On peut évoluer à l'intérieur du cadre, par des activités ou des propositions mais elles ne doivent pas changer le cadre. Le cadre est décidé par les chefs du cadre (président/ministres pour la démocratie, papes/évêques pour le catholicisme, pasteurs et assistants pour les assemblées évangéliques, etc.) Mais les membres, eux, doivent se soumettre au cadre.
Et que reprochez vous aux cadres ? Justement d'être des cadres, c'est-à-dire de ne pas pouvoir donner la vie. Un cadre est une organisation rigide, définie. C'est le contraire du corps de Christ qui est un organisme vivant se développant spirituellement. 
Jésus allait au Temple et dans les synagogues pour enseigner, pas pour se soumettre au cadre mais pour le remettre en question. Les chefs religieux ne faisaient que le lui reprocher et lui dire qu'il ne respectait pas le sabbat, qu'il se prétendait Dieu, etc. Il enseignait le Royaume de Dieu, il allait pour guérir même quand ça ne plaisait pas au cadre. Il reprochait justement aux chefs judéens d'avoir fait de la loi bonne un cadre mort qui faisait peser un joug sur le peuple. Jésus est venu nous donner la vie pas un cadre. Tout est question de vie.
L'apôtre Paul l'avait bien compris, lui qui était issu du plus grand et du plus riche des cadres. Depuis qu'il avait saisi Christ et la vie que Christ communique par son Esprit, il regardait le reste comme de la boue inutile. Parce que ne donnant pas la vie. L'apôtre Paul n'a pas défini de cadre spécifique à l'Eglise mais au contraire il a combattu tous les cadres. Dans ce sens il disait : « Ne vous remettez pas sous un joug ». Et c'est pourtant ce que l'Eglise a fait tout au cours de son histoire. C'est naturel, c'est charnel, l'Homme ne peut tendre que vers cela, n'ayant pas la vie en lui-même il se crée un cadre d'expression, de contrôle, de maîtrise. Paul avait compris le message du libérateur, Jésus. « Vous avez tout pleinement en Lui. » disait-il, c'est bien là la mise à mort des cadres terrestres (« Ce monde est crucifié pour moi » avec ses principes et ses cadres), pour se tourner vers une vie et une perspective céleste.
 
Mais comme il l'explique dans l'épitre aux Romains, cette libération n'est pas là pour nous permettre de faire n'importe quoi. Ce n'est pas la chair qui doit être libérée des cadres mais nous qui devons être libéré de la chair qui invente des cadres, qu'ils soient grossiers ou subtils.
Il y a différentes sortent de cadres. Le cadre des pratiques, le cadre des doctrines, de la pensée. C'est le problème de l'interprétation des Ecritures. Si tu es catholique, luthérien, baptiste ou pentecôtiste, etc. il y a un cadre d'interprétation des textes, un cadre de compréhension qu'il ne faut ni questionner, ni remettre en question, ni contredire, ni dépasser. "Chez nous on croit comme ça" est la règle. Chez les évangéliques, ils s'imaginent que leur compréhension est "la vérité" et si tu ne crois pas comme eux soit tu es un hérétique soit tu es en danger. Mais il n'y a pas de réelle et honnête démarche d'étude des textes et on refuse d'écouter un autre son de cloche qui pourrait pourtant être plus juste.
 
Jésus-Christ n'est pas venu pour nous donner un nouveau cadre mais une nouvelle vie, une nouvelle nature. La Bible n'est pas un cadre à suivre mais un message à recevoir. C'est l'annonce d'une vie nouvelle. Est-ce que le cadre donne la vie ? Non. C'est l'esprit qui donne la vie.Tout est une question de vie. Dire que nous devons sortir des cadres mis en place par les Hommes en ce qui concerne la vie de l'Eglise, cela ne signifie pas de vivre sans repères, chacun faisant ce qui semble bon à ses propres yeux. Ce n'est pas un isolement ni un individualisme. Non, il ne s'agit pas de cela. Le « cadre » de Dieu c'est le Royaume de Christ, le règne de Christ en nous. Les règles de ce Royaume sont esprit et vie. C'est la loi de l'Esprit de vie en Jésus-Christ comme le dit Paul. Cela nous conduit dans la libération et la vie, en abondance. Ce n'est pas « chacun fait ce qu'il veut » selon son désir mais chacun est conduit par Dieu dans Son dessein. C'est un chemin, peut-être étroit, mais c'est un chemin dans lequel nous conduit l'Esprit de Dieu, le seul chemin qui mène à la vie. 
Le seul cadre de Dieu c'est Christ. Nous avons tout pleinement en Lui. Mais nombreux ne viennent pas à Lui pour avoir la vie, ils préfèrent s'appuyer ou se confier dans un cadre, quel qu'il soit. Abandonner son cadre pour se saisir de Christ demande la foi, la foi est le fruit de la connaissance de la vérité, lorsqu'on a connu le message de Dieu, lorsqu'on a connu l'oeuvre de Dieu à la croix, lorsqu'on a vu qui est Jésus-Christ.
 
A lire sur le blog Lait-et-Miel "Où allez-vous à l'église ?" : Cliquez ici
lire églaement sur le sujet : "Le besoin de réforme de l'Eglise aujourd'hui." : Cliquez ici
 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :